Le théâtre du Trillium (“On verra”) inaugure la Nouvelle Scène: une beauté architecturale qui va rayonner sur toute la région de l’outaouais.

Reviewed by Alvina Ruprecht

Photo. Marianne Duval                                  

verra11059474_10153975641747173_285305327819375509_n

On verra est une création de Philippe Landry (auteur) et d’Eric Perron (metteur-en-scène), des artistes francophones émergeants de la région.  Un spectacle composé de fragments, de bouts de dialogues, de rencontres momentanées, de réactions  apparemment spontanées, d’une foule d’éléments qui indiquent un voyeurisme gentil et le tout début d’une réflexion dramaturgique accompagnée d’un travail scénographique minimaliste.   Des tranches de vie  qui révèlent la banalité de la vie d’un jeune couple: leurs conflits, leurs désaccords, les tensions qui les animent, les passions qui les excitent.  À un moment donné il est question d’un enfant mais voilà encore un projet qu’il faudrait définir.

Les deux  comédiens, Gabrielle Lalonde et Maxime Lavoie, incarnent  cette rencontre comme il le faut, surtout Mme Lalonde, en passe de devenir une comédienne hautement intéressante.  On note un début de  réflexion du  metteur en scène sur la manière  la plus efficace d’occuper l’espace de jeu, en faisant intervenir des moments de chorégraphie qui sont encore plus puissants  que la parole de l’auteur.  Le tout continue jusqu’à ce que l’équipe ait compris qu’il fallait s’arrêter pour éviter l’ennui. Pour le reste, “on verra”. Voilà que le titre annonce la suite de cette aventure intime qui va certainement évoluer…..

On verra continue à la Nouvelle Scène jusqu’au samedi, le 12 mars  à 19h30.

Pour information, téléphoner à  613- 789-7643  et consulter le site de la Nouvelle Scène. http://nouvellescene.com/


Past Reviews