Reviewed by on    Arts News   ,

Les 1 et 2 décembre 2017 (vendredi et samedi), à 19h30, Anne-Marie Gaston, mieux connue sous le nom d’Anjali, son nom d’artiste, va présenter Lady Macbeth, un spectacle unique de théâtre dansé à la Cours des Arts, dans la salle ODD, au 2 avenue Daly (près de l’université).

 Shakespeare rencontre les traditions Kathakali, et Lady Macbeth rejoint les cours de l’Inde médiévale. Quand la puissance des textes de Shakespeare s’exprime avec la précision stylisée des danses Kathakali, en particulier les Rasas, (représentation des émotions codifiées dans les arts classiques indiens), cette version condensée du drame anglais déploie une intensité presqu’insupportable et une brûlante poésie.

 Anjali travaille depuis plus de trente ans en tant qu’ethnographe en anthropologie des arts et de la danse en Asie, et en tant qu’artiste et danseuse professionnelle reconnue comme telle par ses maîtres indiens, par son public et par ses étudiants. En tant qu’évènement interculturel, la prestation d’Anjali rejoint à la fois une esthétique contemporaine, une lecture corporelle du mythe, et une rencontre des cultures par l’intermédiaire du corps.

 

Il y aura seulement deux représentations. Les billets d’entrée seront disponibles à la porte (30 $ pour les adultes, 20 $ pour les étudiants). Cette occasion nous permettra de célébrer la carrière d’une collègue et l’œuvre d’une artiste exceptionnelle. Nous contribuerons en même temps au financement de la recherche sur le myéloma multiple, une forme de cancer encore mal connue. 

            On the 1st and 2nd of December (Fri, Sat) at 7:30 p.m. Anne-Marie Gaston – or Anjali, as she is known in dance circles – is going to present a unique dance and theater performance at Arts Courts (ODD Studio), 2 Daly avenue, near the University of Ottawa.  Shakespeare meets Indian Kathakali dance form, as Lady Macbeth moves through the sensibility of a medieval court in India. The result is stunning danced theater where the power of Shakespeare’s words rises up with the stylized Indian “rasas” (or formal renditions of emotions) to a condensed version of almost unbearable intensity and formidable poetry.

            Anne-Marie Gaston – Anjali – has worked over more than thirty years, both as a Canadian ethnographer studying dance in Asia, and a full artist and professional dancer having being recognized as such by her Indian teachers, Indian audiences, and students. As an intercultural event, Anjali’s present work is fully informed by and involved in contemporary aesthetics, in myths, and in living flesh: That is the core of culture, and the universal essence of art.

            There will be only two representations. Tickets will be available at the door ($30 adult, $20 student). We will be celebrating the accomplishments of both a colleague anthropologist and a formidable artist; we will also be contributing to funding for Multiple Myeloma Cancer Research. You are all welcome.

 Marie-Françoise Guédon.

InterCulture, Department of Classics and Religious Studies

University of Ottawa

mguedon@uottawa.ca